Pourquoi piéger le frelon asiatique au printemps ?

Connaitre son cycle de vie pour mieux piéger frelon asiatique

Cycle de vie d'un frelon asiatique

Il est important de savoir que les femelles fondatrices ne vivent qu’une année, la fabrication du nid et le cycle de la colonie toute entière est donc annuel. Il est donc important de piéger le frelon asiatique (en particulier ces dernières), car elles aident à nourrir les mâles et les larves jusqu’aux premiers gels de l’hiver.

Ainsi fait, lors des premières gelées, les jeunes femelles fraîchement équipée quittent leur nid et trouvent un abri pour passer l’hiver. Le reste de la colonie est alors abandonné et succombe à une pénurie de nourriture et au froid.

C’est dès le retour des premières douceurs de mi-février, que les femelles fondatrices sortent de leur hibernation. Durant les prochains jours, elles se refont une santé si elles arrivent à trouver leur nourriture principale, les abeilles. C’est alors qu’un nouveau cycle infernal démarre pour ces femelles frelons asiatiques. Chacune aura la charge de fonder une nouvelle colonie :

  • construire son nid alvéolé de papier mâché
  • pondre à une vitesse incroyable d’un oeuf par jour
  • nourrir ses larves jusqu’à ce qu’elles deviennent nymphes

C’est au bout de seulement 45 jours que les frelons asiatiques passent de simple larve à des adultes ouvrières puissantes et meurtrières. C’est donc uniquement la femelle fondatrice et elle seule qui va passer le plus clair de son temps en dehors du nid et c’est à ce moment précis qu’il faudra poser vos pièges à frelon asiatique.

Le meilleur moment pour piéger le frelon asiatique

Le moment clé pour piéger les femelles fondatrices du frelon asiatique, se situe donc entre la période du 1er février et du 1er mai, plus ou moins tôt en fonction du climat. C’est pendant cette période que leurs besoins en nourriture et protéines est le plus important.

Il est incontestable qu’une fondatrice piégée ne fera jamais son nid comme il est également incontestable que si un frelon asiatique mène à bien sa colonie, c’est parce qu’il n’a pas été piégé. Par contre, piéger les frelons asiatiques seul dans son coin ne suffit pas, il faut mobiliser tout son voisinage lors de la découverte d’un nid. Le piégeage peut être lourd de conséquences, c’est pourquoi l’utilisation de piège à frelon sélectif est obligatoire.

Les apiculteurs favorables au piégeage des frelons

La présence d’un frelon asiatique stresse les abeilles jusqu’à la paralysie totale de la ruche. Les abeilles vont alors toutes mourir affamé ou dévoré par les frelons asiatiques. Comme leurs cousines d’Asie, nous espérons qu’elles finissent par s’adapter, mais c’est loin d’être le cas pour l’instant. Parmi la monoculture et les pesticides, Frelon asiatique contre abeillele frelon asiatique est aujourd’hui considéré comme l’une des premières causes de l’extinction des abeilles.

Largement plus intéressé par les abeilles que son cousin européen, le frelon asiatique est une menace méconnue, mais pourtant réelle pour les abeilles européennes. Posté en vol stationnaire près de la ruche ou posé directement sur leur planche d’envol, il se jette sur ses victimes qui reviennent de leur dur labeur. Il dépèce alors l’abeille sur place pour n’emporter que le thorax, la partie la plus riche en protéines. De plus, si la colonie d’abeilles est affaiblie, les frelons asiatiques parviennent à pénétrer à l’intérieur de la ruche et à toutes les décimer.

La menace exercée par ces frelons est double : ils éliminent un grand nombre d’abeilles déjà menacé et leur présence à l’entrée de la ruche effraie les butineuses qui vont de ce fait limiter leurs sorties et donc réduire leurs réserves pour l’hiver. Il va de soit que la production de miel est alors énormément perturbée. C’est pourquoi les apiculteurs français se sont mis d’accord pour piéger le frelon asiatique en très grand nombre et sans limite en utilisant un piège à frelon asiatique révolutionnaire et sélectif.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier