LA MOUCHE DU CERISIER

Mouche du cerisier

La mouche du cerisier est une espèce de petit insecte diptère dont la larve se développe dans les cerises, elle mesure moins de 5 mm et a des ailes transparentes ornées de tâches sombres.

De loin, on peut prendre la mouche pour une araignée sauteuse. Cette mouche insère une larve dans le fruit tout près du noyau de ce fait la pulpe du fruit brunis ou laisse un petit orifice marron par lequel la larve a quitté la cerise. Cette mouche ravage des cerisiers entiers et fait perdre des récoltes lorsque aucun traitement chimique n’est pratiqué.

Le seul moyen écologique et sélectif est de directement piéger la mouche du cerisier et de prévenir l’invasion en cherchant à intercepter les mouches pondeuses.

Pour faire des captures radicales nous conseillons d’utiliser le piège jaune (sensibilité chromatique) avec la possibilité d’y ajouter des bandes de scotch double face jaune à coller directement sur le réservoir transparent. On groupe cela à un appât alimentaire à mettre dans le piège

L’appât pour la mouche du cerisier :

  • Bière
  • Sirop de cerise
  • Sucre
  • Fruit
Mouche du cerisier
Cerise avec larve de mouche

La mouche de la cerise attaque en force ces dernières années. On peut ainsi remarquer que plus de 90 % des cerises sont véreuses, sur certains arbres non-traités. Il est donc vraiment indispensable de prendre des mesures pour protéger les arbres fruitiers.

LES MÉTHODES POUR CONTRER LA MOUCHE DU CERISIER

Méthode n°1 : Utiliser des filets pour couvrir le sol

Une des possibilités pour protéger vos cerises consiste à couvrir le sol, sous les arbres, avec un filet à mailles très fines (mailles de 0,8 mm). Les filets vont en fait permettre d’éviter que les mouches de la cerise puissent parvenir jusqu’aux cerises, en bloquant les larves qui ont hiverné dans le sol. Attention, les filets doivent être posés avant le début du vol de la mouche de la cerise. Veillez à conserver une distance de 200 mètres entre vos cerisiers et les cerisiers voisins non-couverts.

Méthode n°2 : Le champignon Beauveria Bassiana

Dans des vergers de basse-tige et de mi-tige, vous pouvez traiter les arbres avec le champignon Beauveria Bassiana qui permet d’obtenir jusqu’à 70 % de réduction du nombre de fruits véreux. La taille des arbres et la technique de traitement des arbres doivent être parfaitement optimisées afin d’atteindre le point de ruissellement sur l’ensemble du feuillage. Le premier traitement est à effectuer environ 7 jours après le début du vol des mouches de la cerise. Étant donné que les spores du champignon sont rapidement inactivés à cause des rayons UV, ce traitement devra être répété tous les 7 jours, jusqu’à la récolte pour toucher aussi les mouches retardataires. Il faudra donc compter entre 3 et 5 traitements selon les variétés.

Les expériences réalisées ont montré qu’un peu moins de 40 % des producteurs interrogés ont obtenu des résultats satisfaisants. Pour un autre groupe de producteurs (représentant 30 % des producteurs), l’efficacité insuffisante peut potentiellement être attribuée à des erreurs d’application. Les erreurs principales étaient:

  • le début des applications trop tardif
  • les applications trop espacées

D’une manière générale, ce traitement s’est avéré être un moyen de lutte moyennement efficace contre la mouche de la cerise.

Méthode n°3 : Tendre des filets sur les côtés

Cette technique peut-être utilisée dans les vergers de basse-tige nouvellement plantés et qui disposent d’une couverture parapluie. Le principe de monter dans les bords des filets à mailles fines est une mesure judicieuse et efficace contre la mouche de la cerise, malheureusement cette méthode ne convient ni aux vergers déjà infestés ni aux vergers de haute-tige.

Méthode n°4 : Le piège à mouche de la cerise

Les captures massives et la surveillance du vol et peuvent s’effectuer avec des pièges jaunes (modèle Easy Trap). Un piège à mouche du cerisier par variété de cerises suffit pour la surveillance du vol. Par contre, s’il s’agit de captures massives, le nombre de pièges nécessaires va dépendre de la grandeur des arbres et varie comme suit :

  • 3 à 4 pièges pour les couronnes de moins de 2 mètres de diamètre
  • 5 à 7 pièges pour les couronnes de 2 à 6 mètres de diamètre
  • 8 à 10 pièges pour les arbres supérieurs à 6 mètres de diamètre

Les pièges à mouche de la cerise doivent impérativement être placés avant le début du vol de la mouche de la cerise, c’est à dire avant le mois de mai. Il faut quand même prévoir que le vol de la mouche peut commencer beaucoup plus tôt dans les vergers précoces ou si les températures sont plus élevées que la normale.

Afin d’améliorer les taux de capture, les pièges Easy Trap peuvent être complétés par un appât à mouche du cerisier.

Fermer le menu
×
×

Panier