LA MOUCHE DE L’OLIVE RAVAGE NOS OLIVIERS

La mouche de l'olive

La mouche de l’olive est un destructeur d’olivier, responsables de dégâts substantiels dans le bassin méditerranéen et les zones où le climat est favorable à son implantation. Cette mouche parasite uniquement les oliviers. Elle incise la peau de l’olive et y introduit son œuf. Cette espèce nuisible est incontrôlable sans piégeage.

La mouche de l’olivier ressemble trait pour trait à une petite mouche de 5 mm de long. Elle possède des ailes relativement transparentes avec un léger point noir à son extrémité. On peut également l’identifier à son corps marron clair rayé de deux bandes noires sur l’abdomen.

Le piège à mouche de l’olive Easy Trap permettra de gagner un temps considérable et de capturer ces nuisibles tout en gardant votre appât propre.

Pour la capture, il faut s’avoir que la mouche de l’olive est sensible à la couleur jaune (sensibilité chromatique), il sera donc préférable de choisir un piège de couleur jaune afin d’optimiser les captures.

L’APPÂT À MOUCHE DE L'OLIVE SERA COMPOSÉ DE :

  • 1 litre d’eau
  • 40 gr de phosphate diammonique en poudre

La mouche de l’olive est attirée par les substances sucrées comme les nectars qui lui apportent des calories. Les substances azotées qu’elle trouve dans les matières en décomposition comme le fumier, déjections d’oiseaux etc.

Il sera possible, pour que l’appât à mouche de l’olive soit optimal, d’y ajouter un colorant alimentaire jaune, ainsi qu’une cuillère de miel et de vinaigre.

Suspendre le piège à mouche de l’olive dans l’arbre, orientation sud-ouest (ou vers la mer) à l’ombre d’une branche ou d’un coté abrité de l’arbre ciblé.

Pensez à changer le piège de place ou d’en ajouter d’autres, notamment fin août en prévision des attaques massives du mois de septembre. Pour y voir un peu plus clair, une mouche de l’olive donne naissance à un rejeton, prêt à se reproduire, au bout de vingt et un jours. Uniquement lorsque les conditions ont été optimales pour elle, c’est à dire sous une température moyenne de 25 degrés Celsius.

COMMENT SE DÉVELOPPE LA MOUCHE DE L'OLIVIER ?

Voici quels sont les paramètres favorables au développement de la mouche de l’olivier :

  • Les zones chaudes : un micro-climat est plus favorable au développement de la mouche, car il y a moins de mortalité hivernale et une activité plus importante des insectes en été. Il s’agit principalement du littoral et de quelques bassins particulièrement exposés.
  • Le climat tempéré : un automne doux, un été sans canicule, un printemps un peu trop précoce ou un hiver avec des températures douces sont les principaux facteurs d’invasion par les mouches fruitières. De plus, si l’humidité est élevée, les conditions deviennent idéales ! Au contraire, après un hiver très froid ou un été très chaud et très sec, la population de mouche ne se développe quasiment pas.
  • Les variétés des oliviers : généralement, les variétés précoces sont plus touchées que les variétés à petites olives et sont particulièrement attractives pour la mouche de l’olive. Malheureusement, aucune variété n’échappe à cette mouche vorace, surtout si sa population est importante due à un climat favorable.
  • L’irrigation : apporter régulièrement de l’eau aux oliviers permet certes d’obtenir des fruits plus volumineux, mais ils sont également plus attractifs pour la mouche. L’eau est indispensable dans l’environnement de la mouche de l’olivier et l’irrigation favorise sa survie dans le verger.
  • La taille de l’arbre : elle joue certainement rôle positif dans le rendement de la récolte, mais elle peut en fait être très négative. En effet, en réduisant la charge elle favorise une augmentation du calibre des olives. Qui dit olives plus grosses, dit olives attaquées en priorité par la mouche.
       

LES MÉTHODES DE LUTTES CONTRE LA MOUCHE FRUITÈRES

Afin de rendre la lutte contre la mouche de l’olive efficace, il faudra l’entreprendre au bon moment, afin de ne pas laisser la première génération se développer. En général, il faudra s’en préoccuper dès le mois de mai pour les oliveraies de basse altitude et juillet ou août pour celles situées à plus haute altitude. La détection des vols de mouche se fait à l’aide de piège à phéromone. En utilisant le bon appât à mouche de l’olive les captures se feront plus régulière.

Il est également important d’effectuer une surveillance de son verger, en accrochant dans quelques arbres et sur une branche exposée au sud sud-ouest, un piège à mouche de l’olive rempli de phosphate d’ammoniaque dilué dans de l’eau. Les attaques de la mouche sont très variables suivant les années, cela vient du fait qu’elle est très sensible à la température. Par exemple, elle ne supporte pas les températures supérieures à 42 degrés Celsius.

D’autre part, la mouche de l’olive survit l’hiver sous forme de cocon, enterrée à 5 ou 10 cm sous la surface de la terre. Une terre gelée en profondeur lui sera ainsi fatale.

Fermer le menu
×
×

Panier